Accueil > FAITS DIVERS > La course-poursuite mortelle tourne à la scène de guerre

La course-poursuite mortelle tourne à la scène de guerre

août 18, 2010

«C’ÉTAIT la guerre. » Ce policier lyonnais ne trouve pas d’autre expression pour décrire la course-poursuite qui s’est déroulée avant-hier soir dans l’Ain. Bilan : automobilistes terrorisés, coups de feu échangés, cinq policiers blessés dont un sérieusement au genou, un fuyard abattu et son complice arrêté. Touché à l’épaule, ce dernier a été opéré. Hier, les enquêteurs attendaient le feu vert des médecins pour pouvoir l’interroger. L’affaire débute par un contrôle de routine, mercredi à 13 h 30 dans Bourg-en-Bresse. Les policiers remarquent une Audi A6 volée, qui ressemble au signalement d’une voiture utilisée par des braqueurs. Il y a deux hommes à bord. L’un porte une perruque, l’autre une cagoule. Ils sont surveillés par la police judiciaire lyonnaise depuis quelque temps. Parmi eux : un quinquagénaire condamné à dix-huit ans de prison pour braquages qui est sorti de détention depuis environ un an. « Ce genre de personnage est susceptible de récidiver. », glisse un enquêteur. A Bourg, la situation dégénère. Le conducteur de l’Audi refuse de se soumettre au contrôle et démarre en trombe, aussitôt pris en chasse par des motards. Pour protéger leur fuite, les malfaiteurs présumés n’hésitent pas à tirer plusieurs fois. Huit kilomètres plus loin, les fuyards percutent la voiture d’une mère accompagnée de son bébé. Les forces de l’ordre essuient des tirs de gros calibres. Les gangsters présumés braquent un automobiliste et filent jusqu’à Priay, à 30 km au sud de Bourg. La localité est bouclée. Pas question de faire prendre aux habitants le moindre risque. L’Audi s’engage dans une impasse. Piégé, son conducteur emboutit un véhicule de police, blessant trois fonctionnaires. Pis, le duo ouvre le feu à la mitraillette kalachnikov et au fusil d’assaut M 16. Un brigadier-chef âgé de 40 ans s’écroule, gravement touché au genou. Une voiture de gendarmes est criblée d’impacts. Poursuivi par des hélicoptères A pied, les fugitifs tentent en vain de s’emparer de la voiture d’une mère de famille. Nouvelle fusillade. Le braqueur quinquagénaire est tué. Son complice, âgé de 32 ans, s’enfuit à travers champs. Aidés par les hélicoptères de la gendarmerie et des chiens, les policiers traquent l’individu en blouson de cuir tandis que les enfants de Priay et leurs parents quittent leurs écoles sous escorte. Peu après 21 heures, le fugitif blesse un dernier policier, puis touché à l’épaule droite, il est neutralisé alors qu’il s’apprêtait à monter à bord du véhicule d’une proche. Soulignant que c’est un « miracle » s’il n’y a pas eu davantage de victimes, la procureure de Bourg devrait ouvrir aujourd’hui une information judiciaire notamment pour « extorsion avec arme, tentatives d’homicides volontaires sur agents de la force publique ».

Publicités
Catégories :FAITS DIVERS
%d blogueurs aiment cette page :