Accueil > ARTICLES > La justice en France en 2010

La justice en France en 2010

août 18, 2010

Je vous laisse seuls juges du contenu de ce billet. Mais il reflète bien ce que nous vivons tous les jours sur les terres de NOTRE NATION. Et ce ne sont que des exemples parmi une foultitude d’autres… La France se fait ronger, doucement mais sûrement…

Ces derniers jours voici ce que j’ai pu lire dans la presse française :

Mardi 17 août 2010.
A Strasbourg le tribunal correctionnel a condamné le 11 août 2010 deux individus à deux ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis. Leur crime ? Le 1er juillet dernier ils ont mis le feu à l’école Sainte-Marie Anne. Les dégâts, considérables, se montent à 450.000 euros. Ils ont également volé dans l’école trois ordinateurs portables, un i-phone, un appareil photo, de l’argent et des pièces de monnaie de collection. Notons que trois soeurs, c’est une école privée, qui dormaient dans l’établissement ont pu sortir indemnes de l’école en feu. Je vous laisse juge d’apprécier la « sévérité » du jugement.

Le 12 août 2010,
La justice de Perpignan a condamné deux adultes de 21 et 25 ans à six et cinq mois de prison, dont un mois ferme chacun, pour leur implication dans des violences contre des policiers, roués de coups après avoir été pris à partie par des dizaines d’habitants d’une ZIP (Zone d’Islamisation Prioritaire) de Perpignan. Les deux individus sont repartis libres du tribunal, aucun mandat de dépôt n’ayant été délivrés contre eux. Je vous laisse libre d’apprécier la « moralité » du jugement.

Le 11 août 2010.
Un homme de 32 ans a été mis en examen pour des faits de viols, qu’il a reconnus, sur une fillette de 10 ans placée dans un lieu de vie dirigée par sa compagne. Le violeur a été…remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le procureur de Nîmes a fait appel de ce jugement. No comment.

Le 10 août 2010.
Le tribunal correctionnel de Villefranche dans le Rhône a condamné deux colleurs d’affiche du Front National qui avaient brisé la mâchoire d’une jeune homme d’origine maghrébine alors qu’ils faisaient campagne dans le beaujolais en avril 2007. Le premier a été condamné à douze mois de prison dont six ferme. Le second à huit mois de prison dont quatre ferme. Ils ont été condamnés pour violences volontaires en réunion avec armes. Un bâton et un… drapeau tricolore ! Les deux militants FN devront verser en outre 20.000 euros de dommages et intérêts aux deux victimes et à la Caisse d’assurance maladie. Les deux militants ont décidé de faire appel.

Dans la  »justice » française de 2010 il est moins grave de violer une fillette de 10 ans, de brûler une école dans laquelle dorment des personnes, au risque de les tuer, ou de rouer de coups des policiers que de casser la figure d’une personne suite à une altercation. Il faut dire que dans la France de 2010 les enfants de Fouquier-Tinville continuent de rendre ce qu’ils nomment la justice. Non pas une justice de classe mais une justice politique. Ne nous y trompons pas. Ce jugement est très révélateur de la mainmise des idéologues rouges sur la justice française. Ce jugement est un message adressé aux patriotes. L’extrême rigueur qui a frappé ces deux militants est un moyen de défense sociale et politique de la caste au pouvoir mais encore et surtout une recommandation sévère à tous les patriotes de se tenir à leur place, de se résigner à se soumettre ou à crever.

A l’avenir, si vous êtes victimes d’une agression glissez une carte du Front National dans la poche de votre agresseur. C’est uniquement dans ce cas, et dans ce cas seulement, que votre agresseur écopera d’une peine exemplaire...

Publicités
Catégories :ARTICLES
%d blogueurs aiment cette page :