Accueil > FAITS DIVERS > La soirée entre amis dégénère: un jeune de 16 ans tué à coups de couteau

La soirée entre amis dégénère: un jeune de 16 ans tué à coups de couteau

août 18, 2010

RENNES — Un jeune de 16 ans a été tué de six coups de couteau par un homme de 22 ans, lors d’un simulacre de lutte qui a dégénéré en agression pendant une soirée arrosée entre amis dans la nuit de mardi à mercredi près de Rennes, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Cette soirée, qui réunissait quatre jeunes, dont trois mineurs, « aurait pu être une soirée entre copains et elle a dégénéré en raison de l’alcoolisation massive d’au moins deux de ces quatre jeunes », l’agresseur présumé et la victime, a expliqué le procureur de Rennes Hervé Pavy lors d’un point-presse.

« Le jeu qui consistait à faire un simulacre de lutte s’est transformé en véritable agression de part et d’autre« , a-t-il précisé. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime et l’auteur présumé des coups de couteau, deux voisins qui se connaissaient très bien, ont commencé à se battre sur la pelouse du domicile de l’agresseur, où se déroulait la soirée, à Noyal-Châtillon-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine).

Celui-ci est ensuite allé se saisir d’un couteau de cuisine chez lui avant de rejoindre dans la rue la victime qu’il a frappé à six reprises.

La victime, qui devait intégrer un centre de formation d’apprentis et était considérée « comme un garçon gentil et poli » par ses voisins, a été mortellement touchée au coeur par un des coups de couteau, selon les résultats de l’autopsie pratiquée mercredi.

« Il n’est pas établi » qu’il y ait eu « des coups portés par la victime au moment où l’auteur présumé avait un couteau en main« , a indiqué le procureur.

Un autre mineur a également été blessé au bras par un coup de couteau « a priori donné par l’agresseur présumé », selon la même source.

L’homme de 22 ans a été interpellé mercredi matin alors qu’il « errait dans le village », a précisé le commandant de gendarmerie de Rennes, Marc de Rémond du Chélas. Il a été placé en garde à vue à Rennes et sera présenté au parquet au plus tard vendredi matin, selon le procureur. La qualification d’homicide volontaire passible de trente ans de réclusion pourrait être retenue contre lui, selon la même source.

Publicités
Catégories :FAITS DIVERS
%d blogueurs aiment cette page :