Accueil > TRAFICS > Ouverture de «salles de shoot» : le gouvernement Sarkozy en plein délire, au mépris de la santé des Français

Ouverture de «salles de shoot» : le gouvernement Sarkozy en plein délire, au mépris de la santé des Français

août 18, 2010

Le soutien apporté par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, à l’ouverture de salles d’injection de drogues, ou « salles de shoot », est aussi irresponsable que révélateur.

Irresponsable parce qu’il constitue une brèche dans le bannissement de la consommation de la drogue en France, alors que ses ravages sont plus importants que jamais de l’avis de tous les experts.

Révélateur aussi parce qu’il montre qu’on préfère à l’UMP et au PS « s’adapter » à une situation devenue catastrophique en raison de l’inaction des gouvernements successifs plutôt que d’en combattre les causes à la racine. La disparition de nos frontières, le démantèlement de nos douanes, l’abandon de nos banlieues aux trafics en tout genre et la promotion lancinante d’une certaine permissivité présentée comme le comble de la modernité sont directement responsables de la diffusion de la drogue dans notre société.

PATRIOTES demande à Nicolas Sarkozy de rappeler immédiatement à l’ordre sa ministre de la Santé, au lieu de passer son temps à lancer des écrans de fumée et à s’agiter sur la scène médiatique pour faire croire aux Français qu’il s’occupe d’eux. Lui qui devait « liquider l’héritage de mai 68 » selon ses propres termes de campagne démontre une nouvelle fois qu’il fait en réalité strictement l’inverse.

Nous lui rappellons par ailleurs que le grand combat contre la drogue attend toujours d’être lancé. PATRIOTES demande que les autorités s’y attellent au plus vite, en rétablissant des contrôles à nos frontières, en cessant de tailler à la hache dans les effectifs de la douane et de la police, et en frappant durement les trafiquants. L’inaction n’a que trop duré.

Publicités
Catégories :TRAFICS
%d blogueurs aiment cette page :